Occitanie

AGGIR - PATHOS

Article
La tarification des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes est modulée à partir de l’évaluation de la perte d’autonomie et des besoins en soins requis des résidents
Corps de texte

L’évaluation de la perte d’autonomie, réalisée à l’aide de la grille nationale AGGIR, donne lieu à un classement de chaque personne dans un « groupe iso-ressources » (GIR) ; elle permet de calculer un niveau de perte d’autonomie moyen des personnes hébergées, dénommé « groupe iso-ressources moyen pondéré » (GMP).
L’évaluation des besoins en soins requis est opérée à l’aide du référentiel « PATHOS » ; cet outil évalue, à partir de situations cliniques observées, les soins médico-techniques requis pour assurer la prise en charge de toutes les pathologies d’une population de personnes âgées.
Cette analyse transversale donne lieu à une cotation de ces besoins sous forme de points « PATHOS », qui permet de calculer un indicateur synthétique des besoins en soins, dit « pathos moyen pondéré » (PMP).

Ces évaluations sont réalisées sous la responsabilité du médecin coordonnateur.
L’évaluation de la perte d’autonomie est validée par un médecin du Conseil Départemental concerné et un médecin de l’ARS.
L’évaluation des besoins en soins requis est validée par un médecin de l’ARS.

L’indicateur synthétique « groupe iso-ressources moyen pondéré soins » (GMPS) rend compte du niveau de perte d’autonomie moyen des personnes hébergées dans l’établissement et de leurs besoins en soins.
Le GMPS = GMP + (2.59 x PMP).

L’allocation budgétaire des établissements est basée sur une formule unique de calcul de la ressource plafond :
Nombre de points GMPS x valeur du point x capacité

Des formations régulières à ces évaluations sont organisées pour les médecins coordonnateurs et les médecins valideurs (CG et ARS) par l’Agence Régionale de Santé.