Occitanie

Service sanitaire des étudiants en santé

Article
Visuel
Service sanitaire des étudiants en santé
Le Service sanitaire mobilisera très prochainement 3 400 étudiants en santé au service de la prévention en Occitanie.
C'est un appui fort pour la politique de prévention et de promotion de la santé.
Développer la prévention est une priorité du gouvernement et du Projet Régional de Santé Occitanie.
Corps de texte

Ce nouveau dispositif s’inscrira dans le cursus des étudiants en santé. Six filières seront concernées dans un premier temps (médecine, pharmacie, odontologie, maïeutique, kinésithérapie et soins infirmiers), puis le dispositif sera généralisé à l’ensemble des professions de santé à partir de 2019.

L’un des objectifs principaux vise à initier tous les futurs professionnels de santé aux enjeux de la prévention primaire et de la promotion de la santé et à développer leurs compétences à mener des actions auprès de tous les publics, notamment les plus fragiles, pour lutter contre les inégalités territoriales et sociales en santé.

L’autre grand défi, qui va progressivement devenir l’usage, sera de favoriser l’inter-professionnalité et l’interdisciplinarité des étudiants en santé, par la réalisation de projets communs à plusieurs filières de formation. Cela se traduira par des actions réunissant plusieurs étudiants issus de filières différentes, intervenant auprès d’un même public, sur une ou des thématiques préalablement retenues pour leur pertinence. Ces thématiques, sans qu’elles soient exhaustives, concernent à minima l’alimentation, les addictions, l’activité physique et la santé sexuelle.

Une gouvernance régionale

La gouvernance régionale a été mise en place par l’installation d’un comité stratégique Occitanie, qui s’est réuni pour la première fois le 28 mai 2018 et qui se fonde sur un co-pilotage Agence Régionale de Santé/Education Nationale. Il se réunira à nouveau le 1er octobre 2018, pour consolider la stratégie, le calendrier et adapter si nécessaire les ressources mobilisables, au vu des premiers retours sur le démarrage.

Deux comités opérationnels ont également été mis en place, à l’échelle des ex régions et des deux académies, respectivement pour les territoires Ouest Occitanie et Est Occitanie. Ces deux comités ont vocation à œuvrer pour le déploiement concret du service sanitaire, en lien avec les Universités et les Instituts de Formation. Les comités opérationnels travailleront notamment sur les lieux de stage des étudiants, les besoins de formation, le recensement des outils et les supports et référentiels disponibles. Ils veilleront à suivre toutes les difficultés observées sur le terrain, pour y apporter les réponses adéquates ou demander des arbitrages au comité stratégique et l’aider à évaluer le dispositif.

Près de 1 700 structures sollicitées

Durant l’été, près de 1 700 structures ont été sollicitées par l’ARS pour recenser des lieux d’accueil potentiels des étudiants.

Cette demande a visé en particulier les Etablissements d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD), les Etablissements et Services d'Aide par le Travail (ESAT) dans le champ du handicap,  les Centres  de Soins, d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA) et les Centres d'Accueil et d'Accompagnement à la Réduction des risques des Usagers de Drogues (CAARUD) dans le champ des addictions, les centres de vaccination, les Centres Gratuits d’information, de Dépistage et de Diagnostic des infections par les virus de l’immunodéficience humaine, des hépatites virales et des infections sexuellement transmissibles (CEGIDD), les Centres de Lutte Anti-Tuberculeuse (CLAT), les associations du champ de la prévention et de la promotion de la santé, les Permanences d’Accès aux Soins de Santé (PASS) et les Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS) pour les personnes en situation de précarité, les Maisons des Adolescents, les Maisons de Santé Pluri-professionnelles (MSP), les centres de santé, le réseau de la Mutualité Française, …

En parallèle, l’Education Nationale a fortement mobilisé son réseau pour accueillir également des étudiants, que ce soit dans le premier degré ou dans le second degré (collèges, lycées, lycées professionnels, établissements d’enseignement adapté). Les lycées agricoles ont quant à eux été sollicités positivement, avec le concours de la Direction Régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt (DRAAF).

Aller plus loin

Contact

Contenu

ARS-OC-SERVICE-SANITAIRE@ars.sante.fr

Coordination : Direction des Projets, Didier BERGERON

Direction de la Santé Publique / Pôle Prévention Promotion de la Santé : Dr Ivan THEIS

Direction du Premier Recours / Pôle Formation des professionnels de santé, Pharmacie, Biologie : conseillère pédagogique régionale Christine POUYTES

Mots clés