Occitanie

Octobre Rose : le mois de prévention du cancer du sein

Article
Visuel
Octobre rose
1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein.
Chaque année en France, on compte 59 000 nouveaux cas et près de 12 000 décès.
Le dépistage permet de sauver des milliers de vie ! Détecté à un stade précoce, le cancer du sein peut être guéri dans 9 cas sur 10.
Corps de texte

Le cancer du sein : quels examens et à quel âge ?

  • Dès 25 ans : Un examen clinique des seins (observation et palpation) par un professionnel de santé est recommandé tous les ans dès l’âge de 25 ans.
  • Entre 50 et 74 ans : sans symptôme ni niveau de risque élevé ou très élevé, un dépistage est recommandé tous les deux ans.
  • Après 74 ans : la question du dépistage du cancer du sein doit être examinée au cas par cas avec un médecin.

Le dépistage, comment ça marche ? 

Le dépistage du cancer du sein repose sur :

  • une mammographie,
  • un examen clinique des seins,
  • éventuellement, d’autres examens peuvent être nécessaires (par exemple une échographie, une radiographie complémentaire).

Le dépistage permet de repérer une lésion avant l’apparition de symptômes, et notamment de détecter des cancers de petite taille et peu évolués avant qu’ils ne soient palpables. Le dépistage augmente les chances de guérison et permet la mise en place de traitements moins lourds et moins agressifs (avec moins de séquelles).

Quels sont les facteurs qui augmentent le risque ?

  • L’âge : En effet, près de 80 % des cancers du sein se développent après 50 ans.
  • Nos modes de vie : Le tabac, l’alcool, le manque d’activité physique, une alimentation peu équilibrée…  augmentent le risque de cancer, dont celui du sein.

  • Les antécédents : Il existe ensuite d’autres facteurs liés à certains antécédents médicaux (précédents cancers, affections du sein), personnels (exposition aux radiations médicales avant 30 ans) et familiaux (cancers).