Occitanie

Intoxications au monoxyde de carbone, adoptez les bons reflexes

Article
Chaque année, le monoxyde de carbone (CO) intoxique plusieurs milliers de personnes, particulièrement en hiver . L’Agence Régionale de Santé Occitanie, rappelle les bons réflexes à adopter pour prévenir ces intoxications, première cause de mortalité par toxique en France .
Corps de texte

Incolore, inodore et très toxique le CO est un gaz asphyxiant particulièrement dangereux car très difficile à détecter. Il provient essentiellement du mauvais fonctionnement d’un appareil ou d’un moteur à combustion, c’est-à-dire fonctionnant au bois, au charbon, au gaz, à l’essence, au fioul ou encore à l’éthanol. Plus des trois quarts des Français équipés d’appareil de chauffage à combustion ne sont pourtant pas conscients d’avoir à leur domicile des appareils susceptibles d’émettre du CO. Selon les données de l’Institut de veille sanitaire, près de huit intoxications au monoxyde de carbone (CO) sur dix ont lieu de manière accidentelle dans l’habitat. La chaudière y est la source d’intoxication la plus fréquente.

Avant l’hiver, faites impérativement entretenir vos appareils de chauffage et de production d’eau chaude à combustion par un professionnel qualifié, la réglementation l’impose ;
Faites ramoner les conduits d’évacuation des fumées par un professionnel qualifié,

  • Ne vous chauffez jamais avec des appareils non destinés à cet usage (réchauds de camping, fours, brasero, barbecues, cuisinières, etc.) ;
  • N’utilisez sous aucun prétexte un groupe électrogène dans un lieu fermé (maison, cave, garage…) : ils doivent impérativement être placés à l’extérieur des bâtiments ;
  • N’utilisez jamais de façon prolongée un chauffage d’appoint à combustion ;Aérez quotidiennement votre habitation et n’obstruez jamais les grilles de ventilation, même par temps froid.

Maux de tête, nausées, malaises et vomissements peuvent être le signe de la présence de monoxyde de carbone dans votre logement.

Dans ce cas :
Aérez immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres.
Arrêtez si possible les appareils à combustion.
Évacuez au plus vite les locaux et bâtiments.
Appelez les secours :

  • 15 : Samu
  • 112 : Numéro unique d’urgence européen
  • 18 : Sapeurs Pompiers

Ne réintégrez pas les lieux avant d’avoir reçu l’avis d’un professionnel du chauffage ou des Sapeurs Pompiers.