Occitanie

Retour de la rougeole en occitanie

Article
Visuel
Stop à la rougeole en Occitanie
Stop à la rougeole en Occitanie
Depuis plusieurs mois, le nombre de cas de rougeole augmente en Occitanie. Face à cette situation, l’Agence Régionale de Santé rappelle que le meilleur moyen de se protéger et de limiter la propagation du virus, c'est de se faire vacciner !
Corps de texte

Depuis le début de l’année 2019, plus de 388 cas de rougeole ont été déclarés à l’ARS Occitanie. Au total, 101 cas ont été hospitalisés et 34 ont présenté des complications: Les enfants de moins de 5 ans sont les plus touchés (*Source Agence nationale de santé publique/Sante publique France 13/06/2019).

Une maladie à prendre au sérieux

Souvent considérée à tort comme bénigne, la rougeole n’est pas qu’une maladie de l’enfance, elle concerne aussi les adolescents et les jeunes adultes et peut entraîner de graves complications (pneumonies, encéphalites...) et parfois des hospitalisations.

Symptomes

Même dans sa forme simple la rougeole est une maladie à prendre au sérieux. Les symptômes peuvent commencer à tout moment de 7 à 18 jours après avoir été en contact avec la personne atteinte de rougeole. Au début la rougeole ressemble à un rhume. Une toux, une fièvre supérieure à 38,5°C, le nez qui coule et des yeux rouges-larmoyants sont courants.

Quelques jours plus tard, des boutons rouges apparaissent sur le visage, puis se répandent sur le reste du corps.Le malade est contagieux 5 jours avant et 5 jours après l'apparition des boutons.

 

Face à la rougeole, suis-je protégé ?

Seuls les symptômes de la rougeole peuvent être traités. Pour être protégé efficacement, une seule solution : la vaccination.

Le vaccin rougeole-oreillons-rubéole (ROR) est recommandé dès l'âge de un an, mais aussi chez les adultes nés après 1980.

Les professionnels de santé, les professionnels de la petite enfance et les enseignants sont également fortement incités à vérifier leur statut vaccinal. Se vacciner c’est aussi protéger les plus fragiles qui ne peuvent pas être vaccinés : nourrissons de moins de 6 mois, femmes enceintes, personnes immunodéprimées …

Vaccination rougeole

Que faire en cas de contact avec une personne atteinte de la rougeole ?

La rougeole est 10 fois plus contagieuse que la grippe. Elle se transmet très facilement d’une personne à l’autre par l'air, lors de toux, éternuements, mouchage, ou par contact avec des objets contaminés (jouets, mouchoirs, …). peut entrainer de graves complications (pneumopathie, encéphalites…) et des hospitalisations. En cas de contact avec une personne atteinte de la rougeole, Il est important de s’adresser rapidement à son médecin traitant. Celui-ci vérifiera si vous avez eu la rougeole ou si vous avez été vacciné(e). Si besoin, une mise à jour de votre vaccination pourra vous être prescrite. Si cette mise à jour est réalisée dans les 72h qui suivent le contact, elle peut parfois éviter la survenue de la maladie chez les personnes non-immunisées.

Pour en savoir plus sur les bons réflexes à adopter >> téléchargez le dépliant

Une déclaration obligatoire par les professionnels de santé

La rougeole est une maladie à déclaration obligatoire. Le signalement à l’ARS  par les professionnels de santé qui suspectent ou diagnostiquent un cas de rougeole est fondamental car il permet de mettre en œuvre rapidement des mesures de prévention autour des cas afin de limiter la propagation du virus.