Variole du singe - Infection par le virus Monkeypox

Article
Variole du singe

La variole du singe est une maladie infectieuse causée par le virus Monkeypox. Les symptômes sont comparables à ceux de la variole mais la maladie est moins sévère. À ce jour, les cas signalés sont majoritairement bénins.

Des cas groupés d’infections autochtones à Monkeypox (MKP) ont récemment été signalés dans plusieurs pays d’Europe, notamment chez des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes (HSH). Des cas ont été également signalés aux États-Unis, au Canada, en Australie et Israël. En France, les infections par ce virus font l’objet d’une surveillance pérenne par le dispositif de la déclaration obligatoire. Compte tenu des alertes en cours, la surveillance de ces infections est renforcée par Santé publique France.

Qu'est-ce que la variole du singe ?

Il s'agit d'une maladie infectieuse due à un orthopoxvirus qui se caractérise notamment par une éruption cutanée survenant dans les 1 à 3 jours après l’apparition de fièvre. La maladie guérit généralement en 3 à 4 semaines.

Comment se transmet ce virus ?

Le Monkeypox se transmet généralement :

  • par contact avec la peau, la bouche, le sexe ou l’anus avec les boutons et les croûtes d’une personne malade ;
  • par les postillons et les éternuements d’une personne malade.

Une personne malade peut contaminer dès l’apparition des symptômes et jusqu’à la cicatrisation des lésions. Tant qu’il n’y a pas de symptôme, il n’y a pas de risque de transmission. 

Il est donc important que les malades respectent un isolement pendant toute la durée de la maladie (jusqu’à disparition des dernières croutes, le plus souvent 3 semaines).

Que faire en cas de symptômes ?

En cas d’apparition de symptômes (fièvre et éruption cutanée avec des vésicules), isolez-vous et contactez le SAMU Centre 15 qui vous orientera vers une consultation médicale.

Vous avez des questions sur les symptômes que vous rencontrez, vous souhaitez être informé sur les traitements mis en place, la vaccination proposée ?
Vous souhaitez avoir des renseignements sur la conduite à tenir lorsqu'on est positif ou après avoir été en contact avec une personne infectée ?

Contactez la ligne dédiée Monkeypox Info service : 0801 90 80 69
(appel gratuit depuis un poste fixe en France, de 8h à 23h 7j/7)

Vaccination contre la variole du singe

Suite à l’avis de la Haute autorité de santé du 8 juillet 2022, une vaccination préventive est recommandée :

  • aux personnes identifiées comme contacts à risque
  • aux groupes de personnes les plus exposées au virus :
    • les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes et les personnes trans rapportant des partenaires sexuels multiples,
    • les personnes en situation de prostitution
    • les personnes exerçant dans les lieux de consommation sexuelle

 

Les structures vaccinatrices identifiées en Occitanie au 03 août 2022 pour réaliser cette vaccination :

(la liste est susceptible d’évoluer)

  • Ariège : Pamiers
  • Aude : CeGIDD Carcassonne
  • Aveyron : CeGIDD Rodez
  • Gard : CeGIDD Nîmes
  • Haute-Garonne :
    • CeGIDD Toulouse
    • Centre de vaccinations de Hôpital Joseph Ducuing
    • Centre municipal de vaccinations de la Daurade
  • Gers : CeGIDD Auch
  • Hérault : CeGIDD Montpellier
    • Le SPOT Montpellier
    • CeGIDD Béziers
  • Lot : CeGIDD Cahors
  • Lozère : CeGIDD Mende
  • Hautes-Pyrénées : CeGIDD Tarbes
  • Pyrénées-Orientales : CeGIDD Perpignan
  • Tarn : CeGIDD Albi
  • Tarn-et-Garonne : CeGIDD Montauban

Pour accompagner l’effort de vaccination en cette période estivale, en plus des médecins et des infirmiers sur prescription médicale, l’arrêté du 26 juillet 2022 modifiant l'arrêté du 9 juillet 2022 relatif à la vaccination contre le virus Monkeypox permet désormais aux médecins retraités de prescrire et administrer les vaccins contre le virus Monkeypox et aux infirmiers retraités de les administrer sur prescription médicale. Les étudiants en santé suivants, sous réserve d’avoir bénéficié des enseignements relatifs à la vaccination dans le cadre de leur cursus ou d'une formation spécifique à la vaccination contre le virus Monkeypox, peuvent administrer les vaccins en présence d'un médecin ou d'un infirmier : les étudiants de troisième cycle des études de médecine, les étudiants de deuxième cycle des études de médecine, les étudiants de deuxième et troisième années du premier cycle des études de médecine et les étudiants en soins infirmiers ayant validé leur première année de formation. L’arrêté précise les conditions de rémunération de ces professionnels de santé.

Les professionnels de santé concernés peuvent adresser leur candidature aux structures de vaccination de la liste ci-dessus ou à l’ARS ars31-alerte@ars.sante.fr en indiquant leur qualité, leur département et leurs coordonnées.
 

Retrouvez les coordonnées de ces CeGIDD dans "Aller plus loin" Documents à télécharger
La vaccination proposée dans ces lieux est gratuite. Elle nécessite de prendre rendez-vous en amont.

La vaccination ne confère pas une protection immédiate, aussi il est important de continuer à éviter tout contact à risque avec une personne infectée par le virus Monkeypox ou suspectée de l’être.

Les adresses et les coordonnées des CeGIDD sont accessibles sur le site de Sida Info Service (https://www.sida-info-service.org/annuaire/Centre-De-Depistage-VIH-Sida…)

Supports d'information Monkeypox

Santé publique France a créé des supports d'information sur le Monkeypox : mode de transmission, symptômes, conduite à tenir en cas d'infection. Téléchargez-les ci-dessous :