Occitanie

Situation de l’Ehpad Robert Barguisseau à Auch : les précisions de l’ARS

Communiqué de presse
L’Ehpad Robert Barguisseau, rattaché du Centre Hospitalier d’Auch, connait actuellement un mouvement social relatif aux conditions de travail. Dans ce contexte, la vigilance de l’ARS porte d’abord sur la qualité et la sécurité de la prise en charge des 130 personnes âgées dépendantes hébergées au sein de cet établissement.
Corps de texte

Ces résidents doivent continuer à bénéficier des services et les soins dont ils ont besoin chaque jour.

L’Agence régionale de santé Occitanie souhaite également apporter les précisions suivantes en ce qui concerne le financement et la règlementation tarifaire relative à cet EHPAD :

  • La réglementation comprend 3 sources de financement pour chaque Ehpad : l’hébergement et la dépendance qui relèvent du conseil départemental, la prise en charge des soins placée sous tutelle de l’ARS. Chaque source de financement couvre des dépenses spécifiques. Il n’y a pas de transfert possible entre ces différents budgets, les excédents d’une section ne devant pas servir à compenser les déficits constatés des autres fonctions.
  • En ce qui concerne les soins, la dotation de l’ARS prend en compte les spécificités de l’établissement, et l’ARS finance notamment une unité d’hébergement renforcée. La dotation concernant les soins dans cet Ehpad est en augmentation, en prenant en compte le recours aux soins et le niveau de dépendance des personnes hébergées.

    En 2016, l’ARS a versé à cet Ehpad une dotation globale qui s’élevait à 1,7 M€, dont 260 400 € étaient destinés à l’unité d’hébergement renforcée. Fin 2016, cette dotation a été augmentée à hauteur de 418 649 € pour la prise en charge de l’ensemble des dépenses liées aux soins des résidents.

    En 2017, l’actualisation du forfait soins aboutit à une dotation globale de 2,2 M€. La réforme nationale de la tarification des soins en EHPAD prévoit une progression annuelle complémentaire sur les 7 prochaines années (41 417 € supplémentaires ont été versés à ce titre sur la dotation 2017).

Au regard des besoins exprimés en ce qui concerne les soins, le financement de l’ARS va permettre la création d’un poste d’infirmier(e) supplémentaire. Le Centre hospitalier a proposé ce renforcement de l’équipe soignante, financé par les dotations déjà attribuées dans le cadre de la réforme nationale de la tarification des soins.

En ce qui concerne l’hébergement, des créations de postes d’aides-soignants et d’agents de service ont été proposées par le Centre hospitalier et le Conseil départemental du Gers.

Ces mesures contribueront à une prise en charge de qualité et donc au bien-être de chacun des résidents hébergés dans cet établissement.

 

Aller plus loin

Documents à télécharger