Service sanitaire des étudiants en santé : les conditions de réussite pour intervenir en interfiliarité

Actualité
Date de publication
Visuel
service sanitaire des étudiants en santé
L’interfiliarité constitue un des enjeux forts du service sanitaire, d’où la démarche régionale annoncée à l’été 2019 lors du bilan de la première année du dispositif et désormais partagée par les acteurs, convaincus de la plus-value du partage des compétences et des projets menés en commun.
Corps de texte

Un groupe de travail co-animé par l’ARS, l’Education Nationale et l’IREPS Occitanie, réuni à 5 reprises entre septembre 2019 et mars 2020, a permis de mettre à disposition un document co-rédigé avec les structures de formation et les représentants des étudiants qui ont participé à la réflexion.

Les aspects traités ont concerné la méthodologie, l’organisation, la communication et les outils, en privilégiant une approche de l’interfiliarité souple et réaliste.

Le document est évolutif et sera enrichi en tant que de besoin. Il constitue une première synthèse des facteurs clé de succès pour une mise en oeuvre progressive de l’interfiliarité, selon l’état des outils et des ressources disponibles.

Deux niveaux d’interfiliarité ont été identifiés, dont le plus abouti est le niveau 2 (filières médicales et paramédicales dans le même groupe d’étudiants), vers lequel doivent tendre les interventions que les étudiants sont amenés à concevoir, planifier et réaliser ensemble.

Enfin, l’évaluation des actions réalisées s’inscrit complètement dans cet objectif d’interfiliarité, et conditionne sa réussite.    

Aller plus loin

Documents à télécharger