Ségur de la santé : des propositions en Occitanie

Actualité
Date de publication
Visuel
Le coup d’envoi du Ségur de la Santé a été donné le 25 mai dernier par le Premier ministre et le Ministre des Solidarités et de la Santé. L’ambition : accélérer la transformation du système de santé en partageant l’expérience de la crise sanitaire traversée, et en capitalisant sur les initiatives des professionnels de santé et les coopérations qui ont fait leurs preuves.
Corps de texte

Dans la lignée des orientations fixées par le Président de la République, les concertations du Ségur de la Santé reposent sur quatre piliers :

  • Transformer les métiers et revaloriser ceux qui soignent.
  • Définir une nouvelle politique d’investissement et de financement au service des soins.
  • Simplifier radicalement les organisations et le quotidien des équipes.
  • Fédérer les acteurs de la santé dans les territoires au service des usagers.

Cette large concertation a réuni les acteurs du système de santé, jusqu’à fin juin et partout dans nos territoires. En Occitanie, les échanges ont été menés activement dans le cadre des instances de démocratie sanitaire, qui rassemblent des représentants de tous les acteurs du système de santé, professionnels et usagers, hospitaliers et libéraux, institutionnels et élus, acteurs de prévention, des soins et du médico-social.

Retour d’expériences au plus près des réalités locales

La Conférence régionale de la santé et de l’autonomie a ouvert les débats de 3 juin dernier en séance plénière. Les échanges se sont ensuite poursuivi au sein de ses commissions spécialisées sur la prévention, l’organisation des soins, les prises en charge et accompagnements médico-sociaux, les droits des usagers .

Dans chaque département, les Conseils territoriaux de santé ont pris le relais de ces débats, au plus près des réalités de chaque territoire.

Ces concertations départementales alimenteront les réflexions du Ségur de la santé de partages d’expériences au plus près des réalités de terrain. Les échanges ont porté à la fois sur les enseignements de la crise sanitaire, les bonnes pratiques comme les difficultés rencontrées, les attentes et les propositions formulées par les acteurs de la santé dans nos territoires.

La synthèse des différentes contributions a été présentée en CRSA plénière le 19 juin. Cette dernière séance a mis en exergue les principales propositions de l’Occitanie pour clore les partages d’expérience qui ont associé plus de 400 participants dans notre région. Ces riches échanges ont fait émerger 18 propositions phares.

Cette contribution de la région Occitanie a été transmise au Comité Ségur national en vue de l’élaboration des Accords de la Santé en juillet prochain.