Occitanie

Sécurité des patients : 3 projets régionaux récompensés par l'ARS

Actualité
Date de publication
Visuel
Opération annuelle de sensibilisation, la semaine de la sécurité des patients (SSP) a pour objectif de sensibiliser l’ensemble des publics aux enjeux de la sécurité des soins et de favoriser un dialogue entre usagers / patients et professionnels de santé. Dans ce cadre l'ARS a lancé un appel à projet pour distinguer distinguer 3 initiatives régionales .
Corps de texte

La semaine de la sécurité des patients est une campagne lancée chaque année depuis 2011 par le Ministère des Solidarités et de la Santé et organisée avec la participation de tous les acteurs de santé volontaires, à tous les échelons territoriaux et dans tous les secteurs d’activité (ville, établissements sanitaires et médico-sociaux). Pour cette 9ème édition,  l’accent a été mis sur l’importance de la préservation des antibiotiques, qui doivent être utilisés à bon escient. Thème : « Les antibiotiques, ils sont précieux, utilisons-les mieux

 

Un appel à projet pour valoriser les initiatives locales

En Juin 2019 l'ARS a lancé un appel à projet visant à valoriser des dispositifs, actions ou projets en région Occitanie co-décidés, co-construits et/ou co-évalués entre soignants et usagers dans le but de promouvoir le partenariat patients-soignants dans la sécurité déployés dans les champs sanitaire, médico-social ou soins primaires .

Le jury chargé d’examiner les 13 projets reçus par l’ARS   et composé de représentants d’usagers s’est réuni le 8 novembre dernier et a souhaité récompenser 3 projets :

  • L’ASEI 31 pour la mise en place d’un passeport communication personnalisé pour chaque enfant dans le but d’accompagner l’enfant, la famille et le professionnel dans le suivi du soin dans le cadre d’un IEM (Institut d’Education Motrice), d’un EEAP (Etablissement pour Enfants et Adolescents Polyhandicapés) et d’un IME (Institut Médico-Educatif).
  • Le Centre Hospitalier Gérard Marchant en Haute-Garonne pour un projet basé sur la mise en place d’un Atelier du médicament  co-construit avec les patients. Objectif : aider le patient à s’approprier son traitement comme un objet utile à sa santé, à devenir acteur en apprenant les bons réflexes, en développant des compétences, en développant sa confiance… afin de lui permettre de mieux vivre au quotidien avec son traitement.
  •  Les Hôpitaux du Bassin de Thau – pour la mise en oeuvre d'un programme de bon usage des antibiotiques afin de lutter contre les risques d’aggravation entrainés par l’antibiorésistance.

 

D'autres actions pour promouvoir la culture de la sécurité des patients :

L'ARS a diffusé des dépliants sur le bon usage des antibiotiques auprès  de 171 établissements sanitaires et 20 maison de santé pluridisciplinaires  qui ont souhaité relayer ces messages.Ces outils sont complétés  par un quizz avec ses 10 items à réponse « vrai » ou « faux » pour promouvoir le bon usage des antibiotiques ( mis à disposition sur le site du CPIAS). En parallèle, des affiches prévention sur les infections respiratoires  ont été adressées aux 1100 établissements médico-sociaux de notre région  pour faire connaître les bons gestes afin de prévenir la grippe et les infections respiratoires aiguës (IRA).

Enfin, l'ARS a également soutenu une opération hors les murs organisé par le CHU de Toulouse en partenariat avec la Mairie de Toulouse, la CPAM, France Assos Santé, Tisséo et CisArt : 5 ateliers ont été  organisés pendant la journée européenne d'information sur les antibiotiques qui se tient le 18 novembre en parallèle avec la semaine de la sécurité des patients. Cette journée avait pour objectif de sensibiliser les professionnels de santé mais aussi et surtout un large public sur la résistance aux antibiotiques .