Occitanie

Prévention de l’hépatite A

Article
Hépatite A en Occitanie : se protéger, se vacciner

Une forte augmentation des cas d’hépatite A est observée en Occitanie depuis début 2017, notamment chez les homosexuels et bisexuels masculins de la région. Certains gestes d’hygiène et de prévention, et surtout, la vaccination permettent d’éviter ces contaminations.
Corps de texte

Situation épidémiologique

En 2017, 310 cas de contaminations par le virus de l'hépatite A ont été déclarés à l’ARS Occitanie, contre 61 sur l’ensemble de l’année 2016. Parmi ces personnes, deux tiers sont des hommes âgés de 16 à 55 ans. L’investigation de ces cas indique que les pratiques homosexuelles entre hommes sont à l’origine d’un nombre important de contaminations directes ou indirectes. Les hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes (HSH), homo ou bisexuels masculins, constituent donc une population particulièrement exposée.

Cette situation s’inscrit dans un contexte épidémique national mais aussi européen (16 pays, en particulier Espagne et Italie) : l’Occitanie est en 2017 la cinquième région la plus touchée derrière l’Ile-de-France, les Hauts–de-France, l’Auvergne-Rhône-Alpes et PACA.

La maladie

L’hépatite A est une maladie aigüe du foie due à un virus très contagieux, dont l’homme est le seul réservoir. Après une longue incubation (30 jours en moyenne), elle se manifeste par une fièvre et une grande fatigue qui peut perdurer plusieurs semaines, avec des nausées, des douleurs abdominales suivies d’un ictère. Exceptionnellement, l’hépatite A peut évoluer vers une hépatite fulminante, forme très grave nécessitant le plus souvent une greffe du foie. Les adultes sont moins touchés que les enfants mais sous une forme plus sévère. Une personne qui guérit de l’hépatite A est immunisée à vie contre cette maladie. Son diagnostic repose sur une sérologie (prise de sang).

Les modes de transmission

Sa transmission a lieu par voie oro-fécale :

  • par contact direct avec les matières fécales (selles)
  • par l’intermédiaire d’objets souillés
  • par la consommation d’eau ou d’aliments (crudités, coquillages, végétaux consommés crus) contaminés par déjections humaines
  • par la consommation d’aliments contaminés par un préparateur infecté.

 

Les pratiques sexuelles digito-anales et oro-anales sont donc particulièrement à risque de transmission de l’hépatite A.

Prévention quotidienne

Pour limiter la propagation du virus, il est donc important de respecter quelques mesures d’hygiène simples :

  • se laver les mains après être allé aux toilettes
  • se laver les mains avant de préparer un repas
  • se laver les mains avant de manger

 

  • se laver les mains avant et après un rapport sexuel anal
  • ne pas partager les embouts à lavement ou les jouets sexuels non désinfectés
  • utiliser un préservatif (fellation après une pratique anale), un carré de latex (anulingus) ou un gant de latex (fist)

Vaccination

La vaccination est la protection la plus efficace contre l’hépatite A. Les anticorps contre le virus apparaissent dans 98 à 100% des cas après la première dose. La protection est effective environ deux semaines après la vaccination et dure vraisemblablement toute la vie si la vaccination a été complétée (2 doses). Une seule injection suffit donc pour protéger rapidement, la seconde dose pouvant être administrée ultérieurement.

Toute personne exposée disposant d’une sérologie négative (absence d’anticorps anti-hépatite A dans le sang) peut donc se faire vacciner.

Le vaccin contre l’hépatite A est disponible gratuitement (prescription, administration et vaccin) dans tous les Centres gratuits d’Information de Dépistage, et de Diagnostic (CeGIDD) d’Occitanie (coordonnées ci-dessous, merci de téléphoner avant de vous déplacer).

Déclaration obligatoire de l’hépatite A aigüe

Le signalement à l’ARS d’un cas d’hépatite A aigüe, sur la base d’une sérologie positive, doit être effectué sans délai par le médecin ou le biologiste qui rencontre le cas. Cette déclaration permet si nécessaire de lancer une investigation autour du cas et de mettre en place les mesures de prévention. En effet, il est possible de vacciner l’entourage proche du malade pour lui éviter de développer la maladie, s’il est vacciné rapidement.

Comment signaler et notifier cette maladie ?