Occitanie

Présentation de l’ARS Occitanie

Article
L’Agence régionale de santé Occitanie doit garantir l’égalité d’accès aux soins sur un territoire régional marqué par de fortes disparités sociales et territoriales, une population qui augmente mais qui vieillit, et une offre de soins inégalement répartie. L’organisation de l’ARS doit s’adapter à ces priorités de santé.
Corps de texte

Le siège de l’ARS s’implante à Montpellier au 1er janvier 2016. L’ARS compte 800 agents, dont 50% dans nos 13 délégations départementales. Les services régionaux de l’Agence restent répartis de façon complémentaire entre les deux métropoles de Montpellier et de Toulouse. Dans chaque département, la délégation de l’ARS est le relais de terrain de la politique régionale, au plus près des acteurs locaux de santé.

Concilier proximité et étendue de la nouvelle région

L’ancrage de terrain de l’ARS est celui de nos 13 délégations départementales, interlocuteurs de proximité de tous les acteurs locaux de santé. Leur rôle sur l’ensemble des champs d’activité de l’ARS sera renforcé dans la nouvelle organisation régionale.  Les actions de l’Agence devront demain plus encore être à la fois adaptées aux réalités locales et coordonnées au plan régional. C’est la mission de la nouvelle Direction des territoires créée au plan régional.

Organiser l’accès aux soins de premier recours

La nouvelle Loi de santé place les soins de proximité comme véritable porte d’entrée dans le système de soins. Notre organisation y répond avec la création d’une Direction du premier recours. Son action décline les mesures qui figurent dans le  « Pacte territoire santé », et notamment les aides à l’installation des médecins dans les zones prioritaires, la promotion de l’exercice coordonné par exemple dans les maisons de santé, l’accès aux services de permanence des soins et d’urgence.

Agir dans la durée pour la santé publique

Pour moderniser notre système de santé, la Loi de santé confirme la place de la santé publique et le renforcement de la prévention. Dans ce domaine, l’ARS assure en continu un dispositif de veille et d’alerte sanitaire sur tout le territoire régional, en relation avec les services préfectoraux. Implantée à Toulouse, une nouvelle plateforme régionale d’urgence et de veille sanitaire sera opérationnelle courant janvier. La Direction de la santé publique coordonne également les programmes de prévention et de dépistage. Ses services interviennent enfin sur les questions de santé liées à l’environnement (qualité de l’eau, de l’air…).

Veiller à la qualité et à la sécurité des soins

Avec  la Direction de l’offre de soins et de l’autonomie, l’ARS assure sa mission de tutelle de l’ensemble des établissements hospitaliers et médico-sociaux de la nouvelle région. Les schémas régionaux d’organisation de l’offre de soins restent en vigueur jusqu’à l’élaboration d’un nouveau Projet régional de santé en 2017. Durant cette période de transition, les services implantés à Toulouse et à Montpellier travaillent à la convergence des pratiques et à l’élaboration d’un nouveau schéma régional.

L’exigence en matière de qualité et de sécurité des prises en charge est aujourd’hui une attente forte de nos concitoyens et de nos partenaires. Relayée au sein de nos instances de démocratie sanitaire, cette revendication porte plus généralement sur la place des usagers dans le système de soins. La loi de santé prévoit de donner de nouveaux droits aux patients. L’ARS soutiendra ces orientations en créant avant l’été une mission dédiée aux relations avec les usagers , à l’éthique et à la qualité. Dans le même temps, une nouvelle Conférence régionale de la santé et de l’autonomie sera installée au plan régional.

Favoriser l’efficience et l’innovation

Jusqu’en 2018, les évolutions dans l’organisation et le mode de fonctionnement de l’agence nécessiteront un fort accompagnement méthodologique. Au siège de l’ARS, une Direction des projets soutiendra l’action des différentes directions et délégations départementales. Elle favorisera l’émergence de projets innovants, notamment dans le domaine de la e-santé.

La création de la nouvelle ARS nécessite un accompagnement important pour les parcours professionnels de l’ensemble de ses agents, confié à une Direction des ressources humaines installée à Montpellier.

A Toulouse, la  Direction des finances et des moyens assurera de son côté  la sécurisation et l’optimisation de l’ensemble de nos ressources financières, matérielles et informatiques.