Occitanie

Le Moustique tigre sous surveillance

Article
Visuel
Image Source
moustique tigre
Installé depuis 2004 dans le Sud de la France, le moustique Aedes albopictus également appelé « moustique tigre » est un moustique d'origine tropicale. Son expansion est mondiale, favorisée par le développement des transports internationaux.
Corps de texte

Facile à identifier grâce à ses rayures noires et blanches présentes sur le corps et sur les pattes qui lui donnent un aspect très contrasté, c’est un moustique de petite taille (plus petite qu’une pièce d’un centime d’euro) ne dépassant pas 1 cm d’envergure.
Dans certaines conditions très particulières*, le moustique tigre peut-être vecteur des virus du chikungunya, de la dengue du Zika et de la fièvre jaune.
Pour limiter le risque d’importation et d’implantation des maladies dites vectorielles transmises par le moustique tigre, une surveillance active des zones d’implantations du moustique est organisée chaque année sur l’ensemble du territoire. Le dispositif repose sur une surveillance de la population de moustiques et une surveillance épidémiologique (cas humains de chikungunya et de dengue et Zika en 2016).
En Occitanie, le moustique tigre est désormais considéré comme implanté dans dix départements : l’Aude, Aveyron, le Gard, la Haute-Garonne, Gers,  l’Hérault, le Lot, les Pyrénées-Orientales, le Tarn et le Tarn-et-Garonne.
Pour ces départements, un système de signalement accéléré à l'Agence régionale de santé (ARS) des cas suspects de dengue, de chikungunya et des cas de Zika est organisé.  En savoir plus. Pour les autres départements de la région, c'est la  procédure habituelle de signalement qui s'applique.

Le moustique tigre