Occitanie

La lutte contre les infections sexuellement transmissibles : une priorité pour l’ARS

Communiqué de presse
L’Agence régionale de santé Occitanie a réuni ce lundi 28 août 2017 à Montpellier, les représentants du Comité régional de coordination de la lutte contre les infections sexuellement transmissibles (IST) et le VIH.
Corps de texte

Cette instance réglementaire rassemble tous les acteurs mobilisés face à ces infections, comme le VIH, mais aussi la syphilis, les gonococcies, l’hépatite B, les chlamydiae et les papillomavirus humains.

A l’occasion de cette rencontre, l’ARS et le Comité régional ont partagé un double constat : il est aujourd’hui indispensable de poursuivre l’engagement entrepris face à cette priorité de santé, mais il faut aussi faire face à des comportements qui évoluent. Les modalités d’action doivent donc s’adapter à de nouveaux besoins de santé.

3 OBJECTIFS DE SANTÉ PUBLIQUE

Face à ces nouveaux enjeux de santé publique, et dans le cadre de la Stratégie nationale de santé sexuelle (présentée en mars dernier), l’ARS Occitanie a mis en avant 3 objectifs prioritaires :

  1.  Adapter la promotion des moyens de prévention combinée du VIH, notamment l’usage du préservatif et les traitements pré et post-exposition.
  2. Renforcer le dépistage, en priorité auprès des personnes qui s’ignorent porteuses d’une IST ou qui sont particulièrement exposées : hommes notamment jeunes ayant des rapports sexuels avec des hommes, personnes nées à l’étranger, transgenres ou en situation de prostitution...
  3. Développer l’accompagnement individuel, pour une réduction durable des comportements à risques.

ADAPTER LES MODALITÉS D’ACTION

Afin d’adapter les interventions de terrain à l’évolution des comportements et aux objectifs de santé publique recherchés, l’ARS Occitanie a confié au Comité régional de coordination de la lutte contre les IST et le VIH, une mission de diagnostic régional impliquant notamment les acteurs associatifs. Ces travaux alimenteront les réflexions menées dans le
cadre de la préparation du prochain Projet régional de santé et des orientations régionales de la prévention.

L’ARS et le Comité régional de coordination de la lutte contre les infections sexuellement transmissibles ont convenu d’une nouvelle réunion de travail courant octobre pour un point
d’avancement sur ce dossier.

En juin 2018, le Comité régional présentera à l’ARS le diagnostic régional et des propositions pour adapter les modalités d’action à de nouveaux besoins de santé.
Ces propositions viseront à améliorer le parcours de santé des personnes concernées par une IST, pour la période 2018-2020.

Cette rencontre a également permis de répondre aux inquiétudes de ces acteurs de santé publique en ce qui concerne leur soutien financier. L’ARS a confirmé le renouvellement de son appui budgétaire à l’identique jusqu’à fin 2017. De fait, aucune interruption d’activité n’est à l’ordre du jour. Les associations poursuivent leurs interventions de terrain en tenant compte des objectifs et besoins d’évaluation de l’Agence, et sont invitées à contribuer activement aux travaux du Comité régional.

LE SOUTIEN FINANCIER DE L’ARS : 8 MILLIONS D’EUROS CHAQUE ANNÉE
L’ARS Occitanie consacre chaque année plus de 8 millions d’euros au financement des centres de dépistage spécialisés (CeGIDD), des associations et des instances de coordination des acteurs. Ce budget représente près de 20% de l’ensemble des crédits de prévention attribués par l’ARS dans la région.

Aller plus loin

Documents à télécharger