Occitanie

Decazeville: L’hôpital est indispensable les conditions de sécurité aussi

Communiqué de presse
Visuel
Image Source
Un nouveau né
Crédit : fotolia
Face aux inquiétudes exprimées sur l’avenir du Centre hospitalier de Decazeville, l’Agence régionale de santé Occitanie rappelle que le rôle indispensable de l’hôpital dans l’offre de soins de proximité, n’a jamais été remis en cause.
Corps de texte

L’hôpital de Decazeville assure aujourd’hui une prise en charge des patients notamment en urgences et SMUR, médecine, chirurgie, soins de suite et de réadaptation. L’hôpital est autorisé pour l’ensemble de ces activités. L’autorisation de l’activité d’obstétrique de la maternité avait été renouvelée en mai 2016 marquant ainsi le soutien de l’ARS malgré le faible nombre d’accouchements.

La sécurité avant tout

A Decazeville, le service d’obstétrique a été marqué par deux décès tragiques d’une maman et de son bébé le 6 octobre dernier. L’inspection menée par l’Agence Régionale de Santé a établi l’existence de dysfonctionnements dans les conditions de prise en charge des patients, dans l’organisation des soins ainsi que le non-respect d’exigences réglementaires ; générateurs de risques graves.

La décision de suspension de ces activités a été prolongée pour 6 mois, en accord avec la Direction de l’établissement. Durant cette période, les futures mamans sont prises en charge par les maternités les plus proches au moment de leur accouchement, mais les équipes de la maternité de Decazeville continuent à assurer le suivi avant et après chaque naissance.
En l’absence de compétences médicales adaptées, cette suspension est incontournable.

Conforter l’hôpital sur son territoire

Le Centre hospitalier de Decazeville est appelé, comme tous les autres établissements de la région, à travailler un projet médical partagé avec les hôpitaux du Nord-Aveyron, dans le cadre du Groupement Hospitalier de Territoire du Rouergue, afin de renforcer les filières de soins et la coopération entre les équipes médicales pour un meilleur service aux populations.

L'Agence régionale de santé Occitanie a organisé vendredi 3 février, une réunion de travail réunissant sous son égide les établissements de santé membres du GHT du Rouergue. Cette rencontre s’est déroulée dans un climat d’échanges constructifs entre les établissements. Elle a permis de conforter la place de chacun au sein du GHT et d’identifier en commun les premiers axes d’un projet médical partagé. L’ARS suit et accompagne avec attention l’avancée de ces travaux.

Aller plus loin

Documents à télécharger