Occitanie

DECAZEVILLE Evolution des services de la maternité et perspectives d’avenir pour l’hôpital

Communiqué de presse
Suivant l’avis rendu par la Commission Spécialisée de l'Organisation des Soins, l’Agence Régionale de Santé Occitanie est conduite à procéder au retrait de l’autorisation concernant l’activité d’obstétrique à Decazeville. Un centre périnatal de proximité sera créé et financé par l’ARS.
Corps de texte

Les services de la maternité de Decazeville continueront à assurer le suivi des futures mamans AVANT et APRES chaque naissance, mais les accouchements seront pris en charge dans l’une des maternités voisines. La décision prise par l’Agence régionale de santé Occitanie rejoint la conclusion du Directoire de l’hôpital : malgré l’ensemble des démarches entreprises, l’ARS fait le constat, après une période de suspension, que les conditions réglementaires exigées ne sont aujourd’hui pas réunies.

La maternité de Decazeville avait réalisé 271 accouchements en 2015. En dépit de ce faible nombre d’accouchements, l’autorisation de l’activité d’obstétrique avait été renouvelée en mai 2016. L’ARS marquait ainsi son soutien à l’établissement. Pour autant, ce renouvellement était assorti de conditions de mise en conformité.

Priorité à la sécurité des naissances

Le 6 octobre dernier, le service d’obstétrique a été marqué par les décès tragiques d’une maman et de son bébé. L’inspection immédiatement menée par l’ARS a établi l’existence de dysfonctionnements dans les conditions de prise en charge des patients et dans l’organisation des soins, ainsi que le non-respect d’exigences réglementaires, générateurs de risques graves.

La décision de suspension de l’activité d’obstétrique avait été prolongée depuis cette date, en accord avec la Direction de l’établissement. A l’issue de cette période, l’établissement a confirmé à l’ARS qu’il n’avait pu réunir les conditions réglementaires et médicales indispensables à la sécurité des accouchements. En l’absence de compétences médicales requises par les articles D.6124-44 et D.6124-46 du code de la santé publique, l’ARS a décidé du retrait de l’autorisation d’activité d’obstétrique.

L’ARS souhaite néanmoins que les futures mamans continuent à bénéficier à Decazeville de l’ensemble des services nécessaires AVANT et APRES une naissance, chaque accouchement se déroulant en sécurité dans l’une des maternités voisines. Cette évolution des services rendus par la maternité de Decazeville bénéficiera d’une coordination renforcée entre les équipes médicales des établissements hospitaliers du Nord Aveyron.

À Decazeville, des services pour le suivi des femmes et des enfants

L’activité du service de gynécologie-obstétrique évolue et seuls les accouchements seront pris en charge dans l’une des maternités voisines du département. Pour les futures mamans, la mise en place d’un Centre périnatal de proximité va consolider les services indispensables AVANT et APRES une naissance. Des services supplémentaires pourront également être développés pour renforcer sur place le suivi gynécologique des femmes plus âgées, et les consultations de pédiatrie destinées aux jeunes enfants.

Des services de proximité avant et après chaque naissance

La création d’un Centre périnatal de proximité est déjà expérimentée depuis plusieurs années dans 9 autres villes de la région. À Decazeville, les futures mamans pourront bénéficier sur place :

  • De consultations médicales de gynécologie générale, d’obstétrique avant et après l’accouchement soit durant tout le suivi de grossesse. Sont aussi concernées les demandes d’interruption volontaire de grossesse, en lien étroit avec le service de gynécologie du centre hospitalier de Rodez.
  • D’échographies gynécologiques et obstétricales.
  • De consultations de suivi de grossesse pathologique par les sages-femmes (monitorage obstétrical, suivi d’hypertension…)
  • De séances de préparation à la naissance et de soutien à la parentalité (consultation allaitement maternel, enseignement des soins au nouveau-né)
  • Du suivi post natal et des séances de rééducation périnéale en post-partum.

Cette prise en charge de proximité avant et après la naissance s’articulera avec les équipes médicales des lieux de naissances choisis par les futures mamans.

Des consultations de gynécologie et de pédiatrie

Au-delà de la prise en charge des femmes enceintes et des nouveaux-nés, les services d’un Centre périnatal de proximité pourront aussi s’adresser aussi à une population plus large, en proposant par exemple :

  • Des consultations gynécologiques et obstétricales pour les femmes à tout âge de la vie (suivi régulier, contraception, prévention et dépistages).
  • Des consultations de pédiatrie pour tous les enfants du bassin de vie (suivi de la croissance, examens médicaux obligatoires, vaccinations…).

Des perspectives pour le Centre hospitalier de Decazeville

L’ARS Occitanie réaffirme toute l’attention qu’elle porte aux préoccupations de santé des habitants du bassin de Decazeville. Elle rappelle que l’hôpital y joue un rôle indispensable dans l’offre de soins de proximité et que ce rôle n’a jamais été remis en cause. Les perspectives de cet établissement de santé s’inscrivent dans une coopération renforcée avec les autres établissements du Nord Aveyron. L’ARS veille à ce que le Centre hospitalier de Decazeville y prenne toute sa place, et y construise son avenir au service de la population.

Des services renforcés

L’hôpital de Decazeville assure aujourd’hui une prise en charge globale des patients, notamment autour des urgences et SMUR, de la médecine, de la chirurgie, des soins de suite et de réadaptation. La nécessité de ces services à la population n’est pas remise en cause.

Pour l’ARS, il importera même de renforcer qualitativement l’indispensable activité des urgences et du SMUR. Pour consolider la sécurité de la prise en charge des femmes enceintes, un programme de formation des urgentistes a été élaboré avec le réseau régional de périnatalité « Matermip ». Il consolidera les compétences des équipes en cas d’urgences obstétricales.

L’hôpital de Decazeville pourra également renforcer ses services pour répondre à d’autres enjeux cruciaux, comme celui du vieillissement de la population du bassin de vie. L’accompagnement des personnes âgées, la prévention de la dépendance et la prise en charge gériatrique vont être développés par la création de consultations mémoire, de places en unité d’hébergement renforcé pour les plus dépendants et de lits supplémentaires en soins palliatifs.

L’avenir est aux coopérations

Dans le Nord Aveyron comme dans toute la région, l’avenir est au partage de la ressource médicale entre établissements. C’est la réflexion engagée dans le cadre du Groupement Hospitalier de Territoire du Rouergue (GHT). Les établissements hospitaliers du Nord Aveyron organisent actuellement ces coopérations entre leurs équipes médicales, pour garantir un meilleur service à la population de ce territoire. L’ARS suit et accompagne avec attention la finalisation de ce projet médical partagé, afin que l’Hôpital de Decazeville y occupe toute sa place.

Comme le soulignent les conclusions du réseau « Matermip », seule cette coopération entre établissements pourra assurer la qualité et la sécurité de la prise en charge des futures mamans dans le Nord Aveyron, face aux difficultés de recrutement de spécialistes. La constitution d’une équipe territoriale dédiée permettra de mettre en commun la ressource médicale spécialisée en gynécologie, obstétrique ou pédiatrie, et de renforcer ainsi l’offre de consultation sur les différents sites, dont celui de Decazeville.

Aller plus loin

Documents à télécharger