Occitanie

Chirurgie digestive : l’ARS réaffirme son engagement à Castelsarrasin-Moissac

Communiqué de presse
Pour maintenir une activité médicale adaptée aux besoins de proximité, dans un contexte où certaines compétences médicales spécialisées sont plus rares, de nouvelles formes d’organisation mutualisée se mettent en place entre établissements hospitaliers voisins, dans le cadre des Groupements hospitaliers de territoire (GHT).
Corps de texte

En Tarn-et-Garonne comme partout en Occitanie, l’objectif est d’abord de répondre aux besoins de la population et de garantir la qualité et la pérennité des soins.

Depuis octobre dernier dans ce département, les interventions en chirurgie digestive s’organisent ainsi dans le cadre d’une équipe territoriale, associant un pool de 5 chirurgiens qui interviennent sur les sites hospitaliers de Montauban et de Castelsarrasin-Moissac, dans le cadre du projet médical partagé de territoire validé par le conseil de surveillance du Centre Hospitalier Intercommunal de Castelsarrasin-Moissac (CHIC) en juin 2018. Cette nouvelle organisation innovante a déjà été mise en oeuvre avec succès au sein de plusieurs Groupements hospitaliers de territoire de la région Occitanie.

En Tarn-et-Garonne, cette nouvelle organisation fait suite aux difficultés liées à une vacance de poste de chirurgien au CHIC. Localement, cette nouvelle organisation des soins de chirurgie digestive a mobilisé de nombreux acteurs, à commencer par les usagers et les élus représentés au Conseil de surveillance de ce Centre hospitalier. A l’écoute de tous, l’ARS a réaffirmé son engagement pour le maintien de l’activité de chirurgie au sein du CHIC, dans le cadre du projet médical partagé du GHT. Ce dispositif mutualisé est une avancée significative pour apporter une réponse chirurgicale de qualité et de proximité à la population du bassin de Castelsarrasin-Moissac. Les échanges ont permis d’améliorer son organisation. Les chirurgiens concernés ont pris en compte les attentes exprimées pour apporter à leurs patients des réponses opérationnelles plus adaptées.

Concrètement, cette nouvelle organisation garantit la prise en charge dans les locaux du CHIC des soins en chirurgie digestive, du lundi au jeudi inclus à partir de janvier (soit 4 jours contigus et non 3 comme au démarrage). Les consultations, visites, interventions chirurgicales et activités de suivi post-opératoire sont réalisées sur place. Le Centre hospitalier de Montauban reste l’établissement de recours dans une logique de gradation vers des soins plus spécialisés. Des rencontres se poursuivent entre les chirurgiens et les médecins généralistes locaux. Cette coordination ville-hôpital est indispensable à toute prise en charge dans le cadre d’un parcours patient de qualité. Au CHIC, de nouvelles consultations spécialisées (en bariatrie, proctologie…) viendront prochainement compléter l’offre locale de soins.

L’ARS accompagne la mise en oeuvre de cette équipe territoriale et s’est engagée à en assurer un suivi régulier avec l’ensemble des acteurs locaux concernés. L’ARS pourra aussi lui apporter son soutien en lien avec les mesures du plan hôpital présenté en novembre dernier par le Premier ministre et la Ministre des Solidarités et de la Santé.

Aller plus loin

Documents à télécharger