Attractivité des métiers du Grand Âge : l’Occitanie se mobilise avec le Projet OMEGA

Actualité

Les établissements et services du secteur du Grand Âge sont confrontés à l’épuisement des équipes et à difficultés de recrutement de plus en plus prégnantes depuis plusieurs années. Face à ces difficultés amplifiées avec la crise sanitaire, plus de 40 partenaires de la région Occitanie se sont mobilisés dans le cadre du Projet OMéGA (Occitanie Métiers Grand Âge)

L'ensemble des acteurs est mobilisé pour proposer des actions concrètes qui visent à faciliter le recrutement, favoriser la qualité de vie au travail, améliorer l’accès aux formations et renforcer l’attractivité des métiers du Grand Âge.

Les établissements et services du secteur du Grand Âge sont confrontés à l’épuisement des équipes et à difficultés de recrutement de plus en plus prégnantes depuis plusieurs années.

Plusieurs mesures nationales ont été mises en place pour améliorer l’attractivité du secteur. Ainsi, dans le cadre du Ségur de la santé et de la prime Grand Age, en Occitanie, plus de 197M€ seront délégués aux établissements et services médico-sociaux pour personnes âgées de la région afin de financer les mesures de revalorisation des personnels (184 M€ au titre du complément de traitement indiciaire Ségur (34 M€ en 2020 + 150 M€ en 2021) et 13,3 M€ au titre du la Prime Grand Age (également déjà octroyée depuis 2020). Pour illustration, pour un aide-soignant dans un EHPAD public, cela représente une augmentation de 308€/mois (183 €/mois au titre du Ségur et 125€/mois pour la prime GA). Une seconde délégation de crédits est prévue en fin d’année afin d’accompagner les effets de la revalorisation des grilles indiciaires qui sera mise en place au 1er octobre 2021.
Ces revalorisations étaient indispensables, mais elles ne sont pas encore suffisantes pour renforcer l’attractivité des métiers du Grand Âge.

En région Occitanie, plus de 40 partenaires sont mobilisés ensemble pour compléter ces mesures. Sans attendre, l’ensemble des acteurs du recrutement et de la formation ont souhaité agir et activer les leviers à leurs mains. Tous partagent le même postulat : en proposant un ensemble de mesures aux établissements et services médico-sociaux, ces professionnels pourront y trouver des solutions adaptées à leur situation.

Le Projet OMéGA sera constamment alimenté et ajusté en fonction des besoins et mesures mises en oeuvre. Le plan national pour l’attractivité des métiers de l’autonomie dont les travaux ont été lancés en janvier dernier alimentera opportunément le projet OMéGA.

 

Le Projet OMéGA soutient d’abord des mesures qui visent à faciliter les recrutements, pour des métiers dont la variété est souvent méconnue : les besoins couvrent des postes dans le domaine des soins (infirmier.e.s, aides-soignant.e.s), dans le domaine de l’animation (pour des activités socioculturelles, de la prévention et des activités physiques (sport adapté), du numérique…), dans le domaine du fonctionnement quotidien des établissements (cuisinier.e.s, agents de service (ASH), assistant de vie, assistant de dépendance, agent d’accompagnement auprès des personnes âgées et fragiles…).

La Région Occitanie finance chaque année 4800 places de formation pour les demandeurs d’emploi dans le secteur sanitaire et social, dont plus de 3000 sur les métiers de l’aide à la personne (assistant.e de vie
aux familles, assistant.e de vie dépendance, auxiliaire en gérontologie, accompagnant en gérontologie…).

En réponse aux besoins croissants, la Région a décidé d’augmenter à la rentrée de septembre 2021 l’offre de formation pour les étudiants comme les demandeurs d’emploi, vers des métiers en tension, notamment au bénéfice des métiers du grand âge.

Pour la rentrée de septembre 2021, sont ainsi augmentées de + 16% les places en formations initiales en soins infirmiers (soit 2500 entrées au total prévues), de + 35% les places en formations d’aide-soignant.es, ou encore + 20% de places en formations d’accompagnant éducatif et social.

La Région s’est engagée aussi pour l’augmentation des places en formation d’ambulancier (+ 8,5 %) et de manipulateur électro-radiologue (+10 %). Elle investit également pour une offre de formation au plus près des besoins des territoires avec par exemple, à la rentrée 2021, l’ouverture de nouveaux sites de formations en soins infirmiers comme à Uzès, Le Vigan, ou encore Toulouse, et le lancement des travaux de construction du nouvel IFSI-IFAS à Auch.

Au quotidien, Pôle emploi assure dans le cadre de la mission de service public qui lui est confiée, son rôle
d’intermédiation auprès des entreprises de la région Occitanie et de conseil auprès des demandeurs
d’emploi, en matière d’emploi, de formation pour celles et ceux qui souhaiteraient s’orienter vers ces métiers.

  • Vous êtes demandeur ou chercheur d’emploi, rendez-vous sur www.pole-emploi.fr et découvrez les offres d’emploi mises à disposition.
  • Vous êtes employeurs, vous avez de nouveaux besoins de personnel, rendez-vous ici pour faciliter et accélérer vos recrutements.

En complément, la Région Occitanie propose le « contrat recrutement » qui permet de co-financer
l'intervention d'un cabinet RH pour soutenir les recrutements de profils rares, experts, atypiques ou les plus pénuriques.

Les « contrats aidés » mis en place par la DREETS et Pôle Emploi permettent également de bénéficier d'aides publiques à l'embauche, tout particulièrement pour les établissements implantés en zone de revitalisation rurale ou dans un quartier prioritaire de la ville.

  • Consultez les démarches et les contacts dans votre département en cliquant ici. Bénéficiez des aides et déposez vos offres d’emploi sur la plateforme dédiée en cliquant ici.

Les établissements et services médico-sociaux peuvent aussi avoir recours aux volontaires du service
civique. Lancé en mars 2021, le projet "service civique - Solidarité Sénior" porté par Malakoff-Humanis
vient renforcer les capacités de développement du service civique en Occitanie.

  • Consultez la liste des référents Service Civique dans votre région en cliquant ici.

Le Projet OMéGA propose des dispositifs pour fidéliser et préserver les personnels. L’ARACT Occitanie, l’ARS Occitanie, l’ANFH et les CARSAT se mobilisent notamment pour vous offrir des outils et des dispositifs d’accompagnement en faveur de la qualité de vie au travail. En collaboration avec l’ARS, l’ARACT lancera d’ici cet automne un appel à candidature pour proposer à 50 EHPAD un accompagnement sur la qualité de vie au travail, pendant un an. Les CARSAT Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon accompagnent aussi les équipes dans l’identification et la prévention des troubles musculo-squelettiques et des risques psychosociaux.

  • Accédez à l’offre de service dédiée à la prévention en EHPAD de la CARSAT en cliquant ici

Le Projet OMéGA comporte également une série de dispositifs pour faire connaître les formations
existantes sur la région (www.meformerenregion.fr). L’OPCO santé et l’ANFH mettent à disposition une série
de formations adaptées aux personnels. Les instituts de formation (IFSI et IFAS) sont également fortement mobilisés et participent avec succès à l’expérimentation de formations inédites (formation d’agents de
services hospitaliers, travail sur la validation des acquis de l’expérience, etc.). Ces instituts de formation peuvent également répondre à des besoins de renforts estivaux. Des dispositifs d’aide à la prise en charge de certaines formations sont également recensés dans le projet.
Enfin, les fédérations du secteur personnes âgées sont des acteurs majeurs du projet. Elles participent activement à son élaboration, à son adaptation et à sa diffusion afin d’orienter les solutions apportées et améliorer l’image du secteur.